Confinement : trucs et astuces antistress

Cette période de confinement permet à certains d’être libérés du stress quotidien et de retrouver de la sérénité. Mais pour beaucoup d’autres, elle est source de stress supplémentaire. Et si vous profitiez du temps offert par le confinement pour vous apporter une dose antistress, une dose de bonheur, qui vous sera utile maintenant et après !

Du bonheur chaque jour grâce à une DOSE antistress !

Tout le monde est stressé, tout le monde est malade à cause du stress, tout le monde avale des pilules antistress. Les médias, les médecins, l’entourage ne nous parlent que de ça : le stress ; et tous nous exhortent à savoir le gérer pour ne pas tomber malade. A la longue ces discours finissent par nous faire angoisser et culpabiliser. Ce qui en rajoute une couche !

Et si nous essayions d’aborder le stress sous un angle positif ?

Il faut avant tout comprendre ce qu’est le stress et comment notre corps réagit face au stress. Pour cela, je vous invite à lire l’article Qu’est-ce que le stress et comment le gérer ?

Nous savons que le stress génère la production d’hormones délétères (cortisol), sur le long court, pour la santé. Nous savons aussi, que nous avons la capacité d’activer volontairement des hormones et/ou des neurotransmetteurs* bénéfiques pour notre santé. Alors, décidons de nous « shooter » aux bonnes hormones !

dose de bonheurAinsi, chaque jour, nous pouvons envoyer à notre corps une petite DOSE de bien être, de bonheur. Cette DOSE, c’est un peu de Dopamine, d’Ocytocine, de Sérotonine et d’Endorphine.

  • La dopamine, c’est le neurotransmetteur de la réussite, ce qui nous donne l’envie de faire. L’envie de faire un effort quand nous savons que nous allons réussir, c’est ce qui nous donne des ailes, ce qui littéralement, nous dope.
  • L’ocytocine, c’est le neurotransmetteur de l’attachement. L’attachement aux enfants, à la famille, aux amis, c’est ce qui se déclenche à chaque fois que nous sommes en lien avec les autres.
  • La sérotonine, c’est ce qui va se déverser dans le cerveau quand nous sommes satisfaits, contents, fiers de ce que nous avons fait, que nous avons été bien présents à ce que nous avons fait.
  • L’endorphine, est sécrétée lors d’activités physiques intenses, excitation, douleur et orgasme. Comme la morphine (d’où son nom), elle a une action analgésique et procure une sensation de bien-être, voire d’euphorie.

Ces quatre neurotransmetteurs agissent pour plein de choses dans notre corps,  mais surtout, ils agissent pour notre bien-être. Et ce qui est fabuleux, c’est que nous avons la capacité de les activer grâce à l’entraînement cérébral. Nous sommes tous capables d’entraîner notre cerveau au bien-être, au bonheur.

Prenez votre DOSE grâce au beau, au bien et au bon

Pour vous apporter votre Dose de dopamine, d’ocytocine, de sérotonine et d’endorphine, vous allez vous entraîner à mettre, chaque jour, dans votre vie, du beau, du bien et du bon.

  • Le beau, c’est notre capacité à nous émerveiller. C’est découvrir, grâce à vos cinq sens, ce qui vous entoure comme si c’était la première fois. S’émerveiller de la nature qui repart à chaque printemps, d’un soleil couchant. S’émerveiller d’une œuvre d’art, d’une belle maison ou du sourire d’un enfant. L’émerveillement régule le niveau de cytokine dans notre corps afin que la dopamine soit plus présente dans notre cerveau et nous apporte un peu de bien être.
  • Le bien, c’est le fait de s’appliquer et de s’impliquer. C’est agir en conscience, en faisant de notre mieux et en se félicitant de l’avoir fait. S’appliquer et le reconnaître, c’est apporter de la sérotonine au cerveau, c’est booster l’estime de soi et la confiance en soi. S’impliquer dans son travail, s’appliquer à cuisiner un bon repas ou à savourer le soleil sur sa peau, nous fait du bien.
  • Le bon, c’est quand vous vous tournez vers les autres. Quand nous pensons aux autres, quand nous sommes en lien avec les autres, nous augmentons notre propre niveau de bien être. Nous sommes des êtres sociaux et partager, échanger, aider les autres, nous apporte énormément, nous fais nous sentir bons.

Le bonheur c’est augmenter notre niveau de bien être en nous émerveillant, en étant en lien avec les autres, en lien avec l’environnement et en étant en lien, présents, avec ce que nous faisons.

C’est avec le beau, le bien et le bon que vous pouvez développer votre bien-être au quotidien en activant votre DOSE.

Ainsi, une dose de bonheur, une dose antistress, va être une toute petite chose que vous allez faire pour vous, chaque jour dans la conscience de vous faire du bien.

J’ai bien dit une toute petite chose !

En effet, nous menons tous des vies trépidantes qui nous ont conduit petit à petit à dysfonctionner, à ne plus être en équilibre, à ne plus être en parfaite santé. Cela a pris parfois de nombreuses années pour en arriver là, de nombreuses années de stress insidieux et répété. Alors si la bonne nouvelle, est qu’il n’est jamais trop tard pour agir, la moins bonne, c’est que ce n’est pas miraculeux et que ça ne va pas se faire en une seule fois, du jour au lendemain !

Offrez-vous des gourmandises

Le principe, c’est de faire chaque jour une petite chose, un petit pas de fourmi qui vous conduira tranquillement, mais assurément au bien-être. C’est aussi de faire des choses simples qui ne demandent aucun équipement et qui puissent être intégrées dans votre quotidien. Et c’est encore de rechercher le plaisir immédiat dans ces petites choses.

Ces petits riens, ces petites choses sont de réelles gourmandises à vous offrir et à savourer pleinement chaque jour.

Une gourmandise, c’est l’inverse d’une bonne résolution que vous prenez à la rentrée de janvier et qui ne tient pas plus d’un mois. Quand il faut faire trente minutes de voiture, le soir en hiver pour aller transpirer dans une salle de sport, en ressortir épuisé avec des courbatures et la sensation de ne pas y arriver, forcément ça ne tient pas !

Je vous propose à l’inverse de chercher le plaisir, de le savourer et de le multiplier pour accéder au bien être, au bonheur qui n’est autre qu’un état interne d’équilibre et de santé.

Alors, une gourmandise, c’est :

Beau (dopamine) – S’émerveiller :

  • Regarder un œuvre d’art ou un coucher de soleil,
  • Sentir le parfum d’une fleur ou d’un bon thé,
  • Ecouter le champ des oiseaux ou une belle musique,
  • Caresser la joue d’un bébé ou le pelage d’un animal,
  • Goûter un bon vin ou savourer un bon chocolat…

Bien (sérotonine) – Agir en pleine conscience et se féliciter de ce que l’on fait :

  • Marcher dans la nature,
  • Ralentir et se reposer,
  • Ajouter quelques minutes de sommeil à ses nuits,
  • Faire son travail du mieux possible,
  • Se faire joli(e) le matin…

Bon (ocytocine) – Etre en lien avec soi et les autres :

  • Faire des câlins à ceux qu’on aime,
  • Saluer les voisins, les collègues ou les commerçants,
  • Penser, téléphoner ou écrire aux amis,
  • Participer à des activités de groupe,
  • S’investir dans des associations…

dose de bonheurEt, cerise sur le gâteau, prendre conscience du plaisir que vous vous faites chaque jour.

Tous les soirs avant de vous endormir, faites le bilan de votre journée : comptez le nombre de gourmandises que vous vous êtes accordé et félicitez-vous d’avoir été gourmand(e).

Osez, vous faire plaisir et vous régaler !


* Un neurotransmetteur est une substance chimique (appelée également neuromédiateur), fabriquée par l’organisme, et permettant aux cellules nerveuses (neurones) de transmettre l’influx nerveux (message), entre elles ou entre un neurone et une autre variété de cellules de l’organisme (muscles, glandes).

Vous aimerez aussi...