Le courant psychanalytique

Sigmund Freud (1856–1939) a organisé sa conception théorique de la psychanalyse autour d’un ensemble de concepts qu’il a nommé « métapsychologie ».  Incluant notamment les perspectives topiques avec les notions d’inconscient, de ça, de moi et de surmoi et les plans économique et dynamique des pulsions libidinales. Cette cartographie de l’appareil psychique a révolutionné la psychothérapie de son époque et poursuit encore aujourd’hui son influence sur la psychothérapie contemporaine.

Freud a inventé la seule méthode moderne de psychothérapie fondée sur l’exploration de l’inconscient et de la sexualité. (E. Roudinesco).

Dans la perspective freudienne, la notion de refoulement ancrée sur la nécessité de renoncer au « principe de plaisir » en faveur du « principe de réalité », structure l’économie libidinale et origine les névroses infantiles. C’est l’analyse du transfert établi dans la relation entre le consultant et le psychanalyste qui va en permettre le traitement et la réduction.

Pratiquement, la technique psychanalytique se réfère aux notions de cadre, de matériel et de travail interprétatif. Le patient est allongé sur un divan, le psychanalyste derrière lui. Le traitement par la parole, la « talking cure » laisse l’analysant associer librement. La durée de la cure est variable, mais on considère habituellement, qu’il faut compter un minimum de 2 à 3 ans, voire davantage, à raison de plusieurs séances hebdomadaires.

La psychanalyse a également donné naissance aux psychothérapies analytiques. Elles reprennent les mêmes présupposés théoriques, mais se déroulent généralement en face à face, sous forme de séances hebdomadaires.

A la suite de Freud, la psychanalyse s’est enrichie de nombreuses théories et de nombreux courants: Adler, Ferenczi, Reich, M. Klein, Winnicott, Lacan, etc.

Actuellement en France, plusieurs modifications et techniques dérivées de la psychanalyse se sont développées : consultation psychanalytique, psychanalyse de couple, de famille, de groupe, psychodrame psychanalytique, psychothérapie d’inspiration psychanalytique (PIP), etc.