Programmation neuro linguistique (PNL)

PNL

La PNL a été initiée au début des années 70 par John Grinder et Richard Bandler qui ont observé et modélisé la pratique de grands thérapeutes qui avaient des résultats remarquables. Principalement : Milton Erickson, père de l’Hypnose Ericksonnienne ; Fritz Perls, créateur de la Gestalt-Thérapie et Virginia Satir, pionnière de la Thérapie Familiale et Systémique.

La PNL qui s’inscrit dans la continuité du travail de recherche de l’École de Palo Alto, propose des modèles de communication et de changement pour atteindre ses objectifs en accord avec ses valeurs et ses buts de vie. Elle s’intéresse à ce qui se passe au niveau des processus mentaux, des émotions et des comportements. Pour la PNL, l’idée que l’Homme n’agit pas à partir des propriétés objectives de son environnement, mais bien à partir d’une représentation qu’il s’en fait et qu’il crée, a des racines qu’il peut être utile de clarifier. En effet, les croyances limitantes que la personne cultive de manière inconsciente sur elle-même et sur son environnement peuvent générer un état de souffrance et des comportements dysfonctionnels. La thérapie va s’attacher à les modifier en s’appuyant sur des outils et des techniques qui aident à développer des comportements de réussite. De la famille des thérapies brèves, elle privilégie en premier lieu (mais pas seulement) le  » comment  » au  » pourquoi  » et propose avant tout de mobiliser les ressources.

Programmation : Le mot programme fait référence à l’ensemble de nos automatismes, qu’il s’agisse d’automatismes cognitifs, émotionnels ou comportementaux. A partir de nos expériences, nous créons des processus de fonctionnement, des habitudes, c’est à dire des façons de penser, de ressentir et de nous comporter.

Neuro : Le mot neuro fait référence aux neurones, à notre système nerveux central et notre système nerveux périphérique qui sont aux commandes. Nos programmations reposent sur notre capacité neurologique à percevoir, stocker, organiser l’information pour donner un sens à notre expérience.

Linguistique : Le langage nous permet de communiquer, il structure notre pensée, il véhicule notre culture. Le langage permet de décoder et de transcrire notre expérience, par des mots, notre manière de parler ainsi que par notre langage corporel.

Véritable  » mode d’emploi du cerveau « , elle s’appuie sur l’étude et l’utilisation des procédés cognitifs, afin de réajuster les représentations, pensées et comportements qui limitent une personne, et ainsi l’orienter vers le mieux-être et le mieux-vivre. Utilisée en psychothérapie, elle offre des outils qui excellent en matière de communication, de développement personnel et de thérapie brève.